Conseils de culture

(en préparation)

L’huile de jatropha n’est pas comestible. Le jatropha est facile à planter et l’arbuste a l’énorme avantage d’être pérenne (20 – 30 ans). Il n’y a donc pas toute une gestion des semences comme pour le tournesol. Le jatropha pousse même sur des sols peu fertiles et ne demandera pas obligatoirement de fertilisation rapportée .

# Fauchage de l’herbe sur terrain prévu (indispensable pour contrôler les feux)

# Trouaison à 30 x 30 x 40 cm soit 2500 à 4000 / Ha
Si on compte 4000 trous soit 8000 graines, ceci représente environ 5 kg de graines à l'hectare ( 1 kg de graines = 1500 unités)

# Attendre que la saison des pluies soit installée (novembre - décembre)

# semis direct – 2 graines par trou

# paillage avec les déchets de fauche

# remplacement des manquants

# démariage (suppression du plant le plus faible par trou)

# Attendre que cela pousse

# fauchage si nécessaire avec application systématique des déchets autour des arbustes (c’est la seule nourriture dispo pour la culture !!)

# Première petite récolte en avril (16 mois après semis)

L'implantation initiale ne nécessite pas de mécanisation. Nous estimons nécessaires de 2000 à 4000 trous de plantation de 30cm x 30 x 40 par hectare dans lesquels seront semées 2 graines.
Ce genre de trou est nécessaire (indispensable même) car le sol de telles terres est induré, compacté, latérisé. Sans cette trouaison, la graine germerait mais les jeunes racines n’arriveraient pas à s’implanter correctement. On ferait des bonzaïs!! Mais c’est le seul travail du sol nécessaire, on ne laboure pas .
Pour le travail dépend de la dureté du sol. Mais on peut imaginer que 50 trous par jour et par ouvrier est un score honorable. 4000 trous = 80 H/J mais c’est aussi une densité que je préconise moi parce que je sais que dans de mauvaises terres les arbres seront plus petits. Cela devra faire l’objet d’une confirmation...

La cueillette est toujours manuelle mais c’est assez facile. Les fruits peuvent tomber par terre en secouant légèrement l’arbuste. On peut estimer 20 kg de graines cueillies / transportées / décortiquées par H/J. Si on a 1000 kg par Ha, c’est donc entre 50 H/J. C’est un travail peu physique

Il faut 5 kg de graines séchées pour faire un litre d’huile avec des presses simples.

Si on fait 3000 kg de graines par hectare à partir de la 4 ème année, c’est un bon score . En attendant confirmation nous tablerons donc sur 600 litres d'huile par an.

600 litres, lorsque le litre de gasole vaudra 2000 Ar (et c'est sans doute pour bientôt), ça fait 1 200 000 ariary ce qui représente plus que le CA moyen d’un Ha de riz à Madagascar, avec beaucoup moins de travail....