Cuisson et chauffage

Ces pièces seront réalisées en terre cuite, fortement chamottée.

 

C'est construit en 3 parties, avec quelques morceaux supplémentaires.


- la partie du bas (le Feu) est une sorte de coupe large et profonde, de 75 cm à 125 cm de diamètre, dans laquelle flambe le compustible. Cette coupe est montée sur 3 pieds massifs permettant à l'air de passer sous la coupe.
- la partie moyenne (la Hotte) est une grosse hémisphère creuse que l'on dépose sur la coupe. Elle est allongée au centre pour se terminer en cône creux, pour rassembler les fumées provenant du feu dans la partie du bas et les expulser dans la partie du haut. Cette hémisphère est en quelque sorte coupée à l'avant et à l'arrière, de façon à laisser de larges ouvertures semi-circulaires pour permettre d'introduire casseroles, etc., aux fins de cuisson. On dispose de deux "couvercles" (les Portes) équipés de poignées, servant à refermer ces deux ouvertures en ne laissant qu'un petit espace libre au ras de la coupe. Ces deux portes transforment donc notre "feu de foyer" en "four" (p.ê. en "four à pain"). On a aussi une plaque de cuisson (le Plateau) que l'on peut introduire par l'une des deux ouvertures et qui n'empêche pas d'installer ni n'ôter les deux portes.
- la partie haute (la Cheminée) est une cheminée droite en tôle ou en céramique, qui s'enfonce autour de la zone cônique de la partie moyenne, puis sort de la case à la verticale du foyer.

Il faudrait vérifier la possibilité d'utiliser les tourteaux de jatropha pour s'en servir en tant que combustibles, en perçant des trous en fond de coupelle pour augmenter le tirage.

Exemple: un petit champ produisant, mettons, 1 tonne de graines par an produira 370 kilos d'huile et 630 kilos de tourteau chaque année. En remettant 21 kilos d'huile dans les 630 kilos de tourteau, on obtiendra 651 kilos de billettes combustibles pour 349 kilos d'huile de jatropha. Ces 651 kilos de billettes combustibles et 349 kilos d'huile produiront au total environ 2.5 fois l'énergie extractible de l'huile seule. Les cendres restant dans le foyer sont un bon engrais pour le jatropha, celui-ci ne craignant pas les sols alcalins. L'utilisation des tourteaux comme combustible pour les foyers domestiques permettrait donc d'augmenter le rendement total des champs de jatropha et d'éviter d'avoir à développer des brûleurs à huile pour le chauffage domestique et la cuisine.