Moteurs diesel

_____________________________________________

http://www.roulemafleur.free.fr/mecanique.htm

On peut rouler en mélange gaz-oil + huile végétale jusqu'à 50% sur des véhicules Diesel équippés d'une pompe à injection Bosh ou japonaises (Diesel Kiki, Zexel ...), Pour ceux équipés en Lucas CAV, Roto Diesel ou Delphi, il ne faut pas dépasser 30%

Pour rouler à 100% d'huile végétale, il existe deux types d'adaptation :

* 100% un réservoir réservé aux injections indirectes équipés Bosh ou japonaises
* bi-carburation (il existe plusieurs types de bi-carburation) pour tous les moteurs Diesel injection directe

Il est donc nécessaire dans un premier temps d'identifier sa pompe à injection et de suivre ces quelques recommandations :

L'INJECTION INDIRECTE
Les moteurs diesels à injection indirecte se caractérisent par la présence de bougies de préchauffage (donc d’un préchauffage à froid) et d’une chambre de précombustion où le mélange air/carburant a lieu. Ces moteurs fonctionnent à des températures élevées, ce qui est favorable à la combustion de l’hvb. Tout dépend de la pompe

Les moteurs équipés d’une pompe à injection en ligne ou rotatives de type BOSCH peuvent carburer à partir d’un mélange hvb/gasoil sans modifications jusqu’à 50% d’HVP. Les copies japonaises des pompes BOSCH (marques Diesel Kiki…) sont également très résistantes. Les retours d’expériences font état de 8 ruptures de pompes à injection de marque Roto Diesel et Luca CAV (elles sont de même conception) ainsi que d’une pompe Bosch, dont certaines dans des conditions extrêmes (froid, présence d’eau, pré filtre bouché). Ce chiffre est à comparer aux millions de kilomètres qui ont été parcourus par des centaines de véhicules sans problèmes.
Pour les marques Roto Diesel et Luca CAV, il semble donc préférable de ne pas dépasser un taux de 30% d’hvb. Par précaution, on mise tout sur les pompes à injection de type BOSCH.


L'INJECTION DIRECTE
Dans les moteurs à injection directe, le carburant est directement injecté dans la chambre de combustion.
Ils ne sont pas équipés de bougies de préchauffe, et la pression d'injection est plus élevée : de 200 jusqu'à 1000 bars pour les moteurs nouvelle génération (HDI, Common rail, injecteurs pompes…)
Ils sont caractérisés par une température de fonctionnement moins élevée (par rapport aux injections indirectes) qui les pénalise pour la combustion de l'huile. C'est pourquoi il est recommandé de ne pas mélanger plus de 30 % d'huile végétale avec le gasoil dans un véhicule qui n'a pas été modifié.
Une majorité de tracteurs, camions, poids lourds sont à injection directe


Recommandations et préliminaires
L'état initial : Avant de baptiser votre moteur à l'huile végétale, effectuez un petit diagnostic : est ce qu'il démarre bien à froid, quel bruit fait-il (claquements ?), comment fume t-il ?…
Si vous démarrez difficilement à froid, l'huile ne va rien arranger. Pour partir du bon pneu, vérifiez votre système de préchauffe, contrôlez votre batterie, l'état du filtre… En bref, réglez d'abord vos problèmes.


La mesure de la compression des cylindres est également une information précieuse.
L'huile est détergente, elle nettoie partout où elle transite : réservoir, durites, les cylindres…
Commencez à rouler pendant 2000 kilomètres à 50 %, puis changez le filtre à gasoil
Des moteurs ayant roulé plusieurs milliers de kilomètres à l'huile ont été ouverts, ils étaient propres comme neufs.

Pour de très vieux moteurs (au delà de 200 000Kms), l'huile risque de décalaminer les cylindres, ce qui peut entraîner une chute du taux de compression.
Pendant l'hiver, l'huile est beaucoup plus lourde que le gasoil : toujours verser l 'huile après le gasoil, et si possible mélanger l'huile et le gasoil avant de faire le plein.
Le risque, c'est d'aspirer 100% d'huile froide sans adaptation, ce qui met en péril la pompe à injection et provoque l'apparition d'imbrûlés.
Pendant un démarrage à froid, laissez le moteur monter doucement en régime.

AUTRES INFOS

http://vegetalcar.com/

L'huile végétale, peut être utilisée comme carburant primaire dans votre moteur diésel. Notre société connait depuis maintenant plus de cent ans l'existance du pouvoir de propulsion de ce carburant écologique. Aujourd'hui confronté à une spéculation boursière et une pénurie inévitable, nous nous tournons vers un combustible plus abordable et propre. EcoBio Innovation vous permet de convertir votre véhicule diésel afin qu'il puisse utiliser l'huile végétale comme carburant. Consulter notre site et apprenez comment réduire votre consommation de carburant et vos émissions polluantes

Pour du tissu filtrant, www.monopoel.de vous en livrera 3,6 m² pour 42 € ... suffisant pour des centaines de litres ! Vous envoyez un mail à stefan.brandt@monopoel.de en anglais, lui demandant 3 mètres de son tissu filtrant référence « VLIES-1-120 », qui filtre à 1µm. Vous devez filtrer entre 1 µm et 5 µm, mais pas au-delà, car un filtre à gazole filtre à 5 µm, et il s’encrasserait trop vite. Ensuite, à vous d’imaginer une filtreuse, avec des bacs grillagés par exemple, sur celui du dessus vous mettez un vieux drap, au bac du dessous le tissu filtrant, et en bas le bidon qui va récupérer l’huile filtrée. Vous versez l’huile sale (mais décantée 2 semaines si possible) au dessus, et le lendemain matin vous récupérez 20 ou 30 litres d’HVC propre à la consommation ... de votre voiture !

http://www.oliomobile.org/forum/viewtopic.php?t=365

http://vimutti.free.fr/CleHVP_38.pdf ( Tableau récapitulatif : combien d'HVB dans mon moteur) et ici, version "locale" au 12/10/2005 (attention: 1 Mo)

Synthèse sur l’HVC (Huile Végétale Carburant) par « damameri » du forum http://www.oliomobile.org/forum (attention: 1 Mo)


************************

Exemple au Mali:

PLATES-FORMES MULTIFONCTIONNELLES POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE.

Note technique 2 : le choix du moteur diesel indien

Le projet a choisi comme cœur de ses équipements le moteur indien model Lister lent : 850 tr/mn pour le 8 cv et 1000 tr/mn pour le 10 cv. Ce moteur était utilisé, au Mali, bien avant le démarrage du projet. Les seules modifications que le projet a eu à effectuer sur ce moteur ont porté sur le système de refroidissement, l’échappement, le réservoir de carburant et l’adaptation sur la plate-forme.

Les avantages du moteur Indien

Le moteur indien de 10 cv est livré par les commerçants de la place à 550 000 FCFA TTC (785 US$). A titre de comparaison le moteur Hatz de 13 CV, que l’on trouve sensiblement dans les mêmes zones, coûte 1.759.500 FCFA TTC (3.000 US$).

1. Le faible prix des pièces détachées et le fait que l’on puisse les trouver dans les centres les plus reculés font de ce moteur un des meilleurs compromis prix/efficacité/durabilité dans le contexte villageois.

2. Pour intervenir sur ce moteur, il n’est point nécessaire d’avoir une haute technicité et de l’outillage sophistiqué : il est simple à opérer, entretenir et réparer par des artisans locaux.

3. Ce moteur a un vilebrequin apparent de chaque côté, donc il est possible de monter très facilement plusieurs poulies et l’on peut également entraîner plusieurs modules simultanément permettant la multifonctionnalité. Ceci ne peut être réalisé avec les autres types de moteurs, qu’après d’intenses et coûteuses modifications.

4. Ce moteur accepte du gasoil de qualité médiocre (généralement vendu et utilisé dans les villages), sans pour autant que la pompe et l’injecteur soient endommagés.

5. Ce moteur peut utiliser l’huile de « pourghère » sans aucune perte de puissance et, à l’inverse des moteur de « nouvelle génération » qui doivent être démarrés et arrêtés avec du gasoil, nous pouvons arrêter, stocker et redémarrer le moteur avec cette huile, sans pour autant entraîner des dégâts dans le système d’injection.

6. Sa consommation est relativement faible, soit 1.5 litre à l’heure en pleine charge contre pratiquement le double pour les moteurs de « nouvelle génération ».

7. Il existe un réseau de vendeurs et de dépanneurs dudit moteur sur toute l’étendue du territoire malien exception faite des zones situées au nord de la Région de Mopti.

8. Pratiquement inusable, en ce sens que toutes les pièces usées se changent sans qu’il n’y ait besoin de renouveler le moteur.

Les inconvénients du moteur indien :

1. La puissance du moteur est relativement faible notamment pour assurer la totalité des besoins en éclairage villageois, c’est pourquoi le projet a en perspectives d’expérimenter et de vulgariser le couplage de 2 moteur par courroie ; ce qui va permettre aux utilisateurs d’avoir le choix entre « 8 CV, 1 moteur » pour une utilisation normale, et environ « 15 CV ,2 moteurs couplés » pour l’utilisation de l’éclairage villageois et autres.

2. Le poids : ce moteur ne peut être utilisé qu’en station fixe car difficile à déplacer compte tenu de son poids de 450 kg contre moins de 100 kg pour les moteurs « nouvelle générations ».

3. Il est relativement encombrant du fait de son système de refroidissement.

4. Les entretiens : avec ce moteur la vidange s’effectue toutes les 100 heures et la lubrification des culbuteurs avant chaque démarrage. Quant aux moteurs « nouvelle génération », de type Hatz, la vidange a lieu toutes les 150 heures.